Les blogs
du village
grainedesucre

grainedesucre

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 3 139 164
Nombre de commentaires : 19 761
Nombre d'articles : 1 760
Dernière màj le 18/01/2020
Blog créé le 24/09/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

La dentelle et son musée (1/2)

 12/01/2020
"Le musée est installé dans la fabrique de dentelle de Théophile et Jean-Baptiste Carpentier qui date de 1898.

Ce bâtiment est typique de l’architecture industrielle de la fin du 19° siècle. la brique, matériel de construction peu onéreux, était cuite sur place. La structure métallique est encore visible sur les voûtes du plafond. Les grandes fenêtres métalliques laissent passer la lumière naturelle nécessaire au travail des fils."



Un héritage de savoir-faire puisqu'aujourd'hui trois générations se sont succédées à la tête de l'entreprise.



Lors de cette très intéressante visite, nous découvrons les métiers Lievers...

"La dentelle Leavers : John Heathcoat, fabricant de bas est le premier inventeur de la machine à fabriquer du tulle en 1809. Cela sera largement perfectionné par M. Leavers, c’est d’ailleurs le nom qu’on donne à ces métiers. Ces machines intègrent environ 15 000 fils ou les possibilités de motifs sont très variées. La ville de Calais en a fait sa spécialité, on la distingue des autres par sa finesse, sa précision et son extrême solidité qui en fait une dentelle haut de gamme.  

A partir du métier Leavers, on peut décliner de la dentelle de Calais ou Caudry. Quelle est la différence ? Celle de Caudry est plus large et se destine plus à la Haute-Couture tandis qu’à Calais elle est étroite pour élaborer des petites pièces cernant plus le milieu de la lingerie."



On n'imagine pas tous les métiers et machines nécessaires pour fabriquer la dentelle...
tout d'abord, l'esquisseur crée son modèle sur papier calque, qui sera ensuite reproduit sur des ordinateurs...


Il faut mettre le fil en bobines...



Il faut parfois jusqu'à 10 000 fils sur les rouleaux qui iront sous le métier...




La wheeleuse prépare ensuite des sortes de cames comme sur les machines à coudre... ça ressemble à des disques double. Chaque forme contient 120 mètres de fil environ... qui se terminent par un fil de couleur... je vous expliquerai pourquoi...


Le remonteur place ensuite les disques-bobines autour d'un cylindre sur un chariot. Il place 4 à 5 000 bobines sur le cylindre  !!!...


Voici à quoi ressemble le disque-bobine... imaginez 120 mètres de fil dedans... Le fil est moins épais qu'un cheveu...


Maintenant allons voir le métier par lui-même et le tulliste... ce sera l'objet du second article de notre visite...



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :