Les blogs
du village
chez seve and co

chez seve and co

Deguemer mat! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village


S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Le p'tit peuple

 02/09/2017
Les korrigans sont dotés de pouvoirs surnaturels et d 'une force prodigieuse.
Ils peuvent vivrent très vieux, mais ils ne sont pas immortels.


 Les gobelins sont de petites créatures humanoïdes d'environ 1,20 mètre.
La couleur de leur peau varie
du jaune au vert en restant toujours dans les teintes ternes et fades, et leurs yeux vont du rouge au jaune citron. Leur espérance de vie ne dépasse généralement pas cinquante ans. Nyctalopes, ils vivent dans des cavernes sous terre mais ne détestent pas la lumière du jour pour autant. En fait, certains habitent près des plaines chaudes où ils patrouillent pour s'assurer que personne n'entre dans leurs souterrains.
Ils ont une organisation tribale, et détestent les nains et les gnomes. Ils domestiquent les Wargs (loups géants) qui leur servent de monture de guerre
 Leur nourriture est assez spéciale : comme leurs os sont constitués de roche, ils doivent en manger souvent pour ne pas casser comme du verre. Ils ont un caractère particulier. Ils sont renfrognés et grognons mais sont des amis fidèles.


Les trolls sont sans doute les petits êtres qui ont la plus mauvaise réputation.
Aussi bien auprès des humains, qu'auprès des autres habitants de la forêt. Ils n'ont en effet pas grand chose pour plaire.
Ils sont extrêmement laids, sentent très très mauvais et ont des comportements très repoussants.


Les trolls vivent principalement dans le nord de l'Europe.
Ils aiment les pays froids comme la Suède, le Danemark, ou la Finlande.
Ils vivent surtout la nuit. En effet, ils se transforment en pierre lorsqu'ils s'exposent à la lumière du jour.
Ils ne s'habillent que rarement. Leur comportements sociaux sont assez mystérieux.

On sait qu'ils ne vivent pas en famille mais plutôt en tribu de 5 à 6 individus.

Ils mangent tout ce qu'ils trouvent et particulièrement les saletés gluantes. Ils n'ont aucun langage articulé.

Ils mesurent de 25 cm à 1 mètre mais peuvent atteindre 2 mètres dans des cas très rares. Ils pèsent 2 kg en moyenne. Ils ne construisent aucune maison, mais dorment dans de vieux terriers abandonnés et dans des granges désaffectées.

Ils ne restent pas longtemps au même endroit et préfèrent souvent changer de paysage.
Ce comportement nomade s'explique sans doute par le fait qu'un troll ayant passé un certain temps dans un même endroit, finit par s'attirer la haine de tous les habitants de la région.

Mais les trolls n'ont pas uniquement mauvaise réputation à cause de leur physique.
Ils ont en effet très mauvais caractère

 

Mais qui peut vraiment définir le caractère des trolls ?
Sont-ils vraiment cruels? Non, certainement pas ! Les trolls ne sont pas foncièrement méchants.
Par contre ils sont assez bêtes, voire même complètement idiots.
Et le fond du problème est là !
Ces affreux petits êtres n'ont presque aucun cerveau et n'ont qu'une vague idée de ce qu'est l'intelligence.
Ils ne font le mal que par ignorance. La preuve est que lorsque qu'un troll arrive à attraper un gnome, il le torture et le taquine un petit peu. Mais jamais, il ne le blesserait gravement.
On n'a d'ailleurs aucun cas recensé de troll ayant provoqué la mort chez un autre être vivant.

Voilà qui devrait mettre fin aux légendes exagérées qui sont racontées à propos des trolls.
Cela dit, je ne souhaite à personne la rencontre avec un troll. Il vaut mieux en effet éviter tout problème avec eux. Car la bêtise est parfois pire que la méchanceté.

En cas de rencontre avec un troll, voici quelques conseils qui peuvent vous éviter le pire.
Il ne faut jamais regarder un troll dans les yeux, ce serait pour lui un signe de provocation. Si jamais il vous parle ne faite pas semblant de rien, il le prendrait très mal.
Lorsque vous l'écoutez parler, soyez attentif et ne lui montrez pas que vous le savez idiot.S'il vous demande de faire quelque chose, faîte semblant de la faire et rusez. Le troll n'est en effet pas très futé et n'y verra que du feu. Faîtes par contre attention, il cour très vite.



Dresser le portrait de ces lutins facétieux n’est pas chose aisée car on les retrouve de-ci de-là en nos contrées européennes sous des noms divers et des apparences quelque peu changeantes. Si l’on s’attache au nom, nos pas nous mènent en Provence où le mot fadet provient du latin fatum et désigne les fées (fades). On n’est pas loin non plus du mot fada qui signifie «un peu fou» et qui caractérise bien le comportement des farfadets. Un comportement qui permet de les reconnaître et qui s’avère le plus souvent difficile à suivre dans une logique quelconque. Tantôt ils se révèleront d’ignobles gredins en pénétrant de nuit dans les fermes isolées, renversant pots et chaudrons, faisant tourner le lait ou encore enduisant les marches d’escalier de beurre frais. Tantôt ces esprits follets se transformeront en aide précieuse pour les gens de ferme. Ils rangeront la vaisselle, prendront soin des animaux ou encore faucheront les champs. Mais prenez garde à ne les récompenser que d’un bol de crème assorti d’un gâteau de miel car leur en offrir de trop les offenserait et les forcerait à quitter de suite votre maison !

Les Farfadets sont des génies domestiques qui se mettent au service des hommes aptes à les commander.

On les appelle aussi les follets car ils se manifestent volontiers sous forme de feux follets.
Ils vivent principalement en Provence où ils nichent dans les champs de lavande.

Les Farfadets reçoivent différents noms suivant les régions, mais ils ont en commun certains traits qui les rendent aisément reconnaissables.

Le Farfadet est un petit bonhomme haut d'un demi mètre, qui se promène nu ou vêtu de longues loques brunes.
Les Farfadets des montagnes n'ont ni doigts, ni orteils, et ceux de la plaine manquent de nez.


En général, le Farfadet adopte une maison et il s'en occupe avec un sens des responsabilité très développé.
Il vient la nuit surveiller les animaux, moissonner, battre , faucher, faire les courses, bref, se rendre indispensable. Il termine les tâches que les domestiques ont laissé inachevées et, de plus, s'il estime qu'ils ont mérité, il les punit de leur paresse.
En Ecosse, les Farfadets aident à brasser la bière.

Leur comportement, semblable à tous les esprits, est donc imprévisible, et il faut prendre grand soin de ne pas les offenser car un serviable Farfadet se change facilement en dangereux Horla.



Du mot grec drus, " chêne ", vient le nom de Dryades. C'étaient les divinités protectrices des forêts et des bois dans la mythologie grecque. Robustes autant que fraîches et légères, elles pouvaient errer en liberté, former des chœurs de danse autour des chênes qui leur étaient consacrés et survivre aux arbres placés sous leur protection.
La croyance des peuples à l'existence réelle de ces divinités forestières les empêchait de détruire trop facilement les grands bois

On représente ces nymphes sous la forme de femmes dont le corps, dans sa partie inférieure, se termine en une sorte d'arabesque, exprimant par ses contours allongés un tronc et les racines d'un arbre. La partie supérieure sans aucun voile est ombragée d’une abondante chevelure qui flotte sur les épaules au gré des vents. La tête porte une couronne de feuilles de chêne. Parfois on met une hache entre leurs mains parce qu’on croyait que ces nymphes punissaient les outrages faits aux arbres dont elles avaient la garde.

Les Hamadryades étaient des nymphes dont le destin dépendait de certains arbres avec, lesquels elles naissaient, et mouraient, ce qui les distinguait des Dryades. C'était principalement avec les chênes qu'elles avaient cette union.

Reconnaissantes pour ceux qui les garantissaient de la mort, elles punissaient sévèrement ceux dont la main sacrilège osait attaquer les arbres, dont elles dépendaient.

Les Hamadryades n'étaient donc pas immortelles ; mais la durée de leur existence était au moins égale à la vie des arbres sous l'écorce desquels elles demeuraient.
 On peut les considerer comme lrd ancêtres des fée des bois
 



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :