Les blogs
du village
chez seve and co

chez seve and co

Deguemer mat! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 3 071 088
Nombre de commentaires : 1 710
Nombre d'articles : 1 548
Dernière màj le 17/01/2018
Blog créé le 06/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Mon cerveau est-il en danger ?

 03/04/2013
Du 11 au 17 mars 2013, a eu lieu la Semaine du cerveau. L'occasion  de faire le point sur cet organe vital et de noter la recrudescence des maladies incurables. Serions-nous en danger ?

 lundi 11 mars, àdébuté la Semaine du cerveau. La Fédération pour la recherche sur le cerveau (FRC) à profité de l'occasion pour lancer une mobilisation nationale sur la recherche cérébrale. 

A l'heure actuelle, près d'un Français sur quatre souffre d'une maladie neurologique ou psychiatrique, aux premiers rangs desquelles on peut citer les maladies d'Alzheimer ou de Parkinson. 

 

Comment expliquer cette recrudescence ?

L'origine de la plupart des maladies cérébrales n'est pas encore connue. Toutefois, il semblerait que la survenue d'une telle maladie soit due à la conjugaison de plusieurs facteurs : génétiques (une prédisposition existerait chez certains individus qui développeraient alors la maladie en présence d'autres facteurs) et environnementaux. Nous pourrons citer l'alcool, les stupéfiants, le tabac, les pesticides, les métaux lourds ... La coexistence de ces facteurs entraînerait le développement de la maladie.

 

Est-ce que l'allongement de l'espérance de vie pourrait être responsable de ces maladies ?

Toutes les maladies neurologiques ne sont pas dues à l'âge élevé de leurs patients. Toutefois, les personnes souffrant d'Alzheimer ou de Parkinson représentent plus d'un million d'individus en France, ce qui n'est pas négligeable. Pour ces pathologies, l'âge est un facteur de risque dans la mesure où plus l'on avance en âge, plus l'incidence, c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas dans la population, est élevée. Ces maladies s'expliquent donc par le vieillissement de la population.

En effet, si l'on prend par exemple la maladie d'Alzheimer, nous nous rendons compte qu'une femme sur quatre en est atteinte à l'âge de 85 ans. Or, l'espérance de vie est aujourd'hui de 85 ans. L'allongement de l'espérance de vie pose donc la question du vieillissement et de sa qualité.
Qu'est-il prévu en terme de structures ? d'établissements d'accueil pour ces populations qui ne pourront plus rester chez elles ? Y a-t-il suffisamment d'équipes médicales et paramédicales formées pour les accompagner ?
Autant de questions de fond qui se posent et qui nécessitent des budgets conséquents aujourd'hui pour notre santé demain...

La recherche doit d'ailleurs faire face à une pénurie de moyens, financiers notamment, dans la mesure où les maladies du cerveau coûtent plus cher par rapport à d'autres (maladies cardiovasculaires par exemple). En effet, autant si chacun a bien conscience qu'il faille prendre en charge ces patients par des traitements adaptés pendant de longues années du fait de la chronicité de la maladie, peu sont ceux enclins à aussi investir dans des solutions suffisamment nombreuses en terme d'hébergement adapté et de prise en charge du handicap inhérent à ces pathologies.

Là est toute la difficulté. Entre les effets d'annonce et la réalité, il y a un fossé que tente de réduire la Semaine du cerveau en tentant de mobiliser les populations autant que les pouvoirs publics !



6 conseils pour booster votre mémoire
Quand vous étiez petit, vos parents vous ont probablement incité à manger du poisson sous prétexte que cela allait augmenter votre mémoire... Mais est-ce que cela sert vraiment à quelque chose ? Quels sont les moyens réellement efficaces pour obtenir cette légendaire mémoire d’éléphant qui vous permettrait de ne plus rien oublier ? Comment augmenter vos capacités de mémorisation, apprendre plus vite et plus facilement ? Bien qu’il n’y ait pas de recette miracle, voici quelques conseils

1- Entraînez-vous !

Pour commencer, la mémoire ça s’entretient : répétition et entraînement sont en effet les maîtres mots de l’apprentissage. La stimulation de vos neurones augmente leurs chances de survie, alors n’arrêtez jamais d’apprendre !

Pour vous entraîner, rien de plus simple : forcez-vous à mémoriser les choses au quotidien : au lieu d’enregistrer directement un numéro de téléphone dans votre portable, écrivez-le, essayez de le mémoriser et seulement après, enregistrez-le.

D’autres exercices vous permettront de booster votre mémoire : faites des mots croisés, des jeux de logique et lisez régulièrement.

Apprenez ce qui vous plaît. On apprend mieux quelque chose que l’on aime et que l’on a choisi. Intérêt et motivation sont en effet essentiels à l’apprentissage.  

 

2- Soyez concentré et attentif

Pour mémoriser efficacement quelque chose, la concentration est indispensable. Si vous désirez apprendre, il est absolument nécessaire de vous concentrer sur votre travail. Pour cela, isolez-vous au maximum du monde extérieur. Dans la mesure du possible, les distractions auditives ou visuelles sont à proscrire : elles auront tendance à vous déconcentrer et donc à vous empêcher d’enregistrer correctement les informations.

 

3- Organisez et structurez les informations

Plus votre apprentissage sera organisé et structuré, plus la restitution du souvenir sera facile pour votre cerveau. Essayez donc de classer les informations que vous souhaitez retenir : faites des plans, regroupez vos idées et seulement après, essayez de les mémoriser.

Dans le même ordre d’idée, essayez d’apprendre une même information de différentes manières : un thème vous intéresse ? Lisez un livre sur le sujet puis allez écouter une conférence le concernant. Changez votre façon d’aborder la mémorisation permettra de créer de nouveaux circuits neuronaux. Plus ces derniers seront nombreux et interconnectés, plus le souvenir remontera facilement à la surface.

 

4- Oxygénez votre cerveau

La capacité de concentration optimale d’un cerveau moyen, ne dépasse pas 1h30. Il est donc nécessaire de faire régulièrement de courtes pauses. Profitez de celles-ci pour sortir vous aérer la tête. Cela vous permettra de penser à autre chose l’espace de quelques minutes et donc de réactiver à la fois votre cerveau et votre concentration, et donc de redevenir efficace.

 

5- Dormez

Le sommeil a un pouvoir avéré dans les processus de mémorisation. Tout ce que vous avez appris au cours de la journée va être réactivé pendant la nuit, notamment au cours des phases de sommeil paradoxal (phases des rêves). Ce mécanisme permet au cerveau de consolider l’intégration des nouvelles informations en les incorporant aux réseaux déjà existants. Dormir est donc essentiel à la mémoire alors ne négligez pas votre sommeil.

 

6- Mangez

Attention aux idées reçues : il n’existe pas d’aliment miracle pour booster sa mémoire. En revanche, on ne le dira jamais assez, il est recommandé de manger équilibré. Votre cerveau ne représente que 2% de votre masse corporelle mais utilise à lui seul plus de 20% de l’énergie alimentaire quotidienne pour fonctionner et c’est encore plus vrai la nuit.

Pour commencer, une alimentation variée vous apportera minéraux, fer et vitamines essentiels à une mémorisation efficace. En particulier, les vitamines du groupe B (B1, B6, B9 et B12) faciliteront la fabrication d’un neurotransmetteur (substance permettant la transmission des informations dans le cerveau) appelé acétylcholine.

L’apport d’oméga-3, -6 ou -9 (poissons gras comme le saumon, huile d’olive, noix,…) semble également favoriser la protection et l’établissement des connexions entre cellules nerveuses.

Vous pourrez également privilégier l’apport de sucres lents le soir (riz, pâtes, pain complet,…) pour permettre à l’énergie d’agir tout au long de la nuit.

Pour finir, buvez au moins 1,5 litres d’eau par jour : Une bonne hydratation est en effet indispensable au bon fonctionnement de votre organisme et donc de votre cerveau.

 

Maintenant que vous savez comment booster votre mémoire, profitez-en pour la tester à l’instant même : faites donc la liste des différents conseils que nous venons de vous donner !




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :