Les blogs
du village
chez seve and co

chez seve and co

Deguemer mat! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village


S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Le " régime corset" ,

 15/11/2013
Visiblement les méthodes utilisées pour maigrir ne finiront jamais de nous étonner ! Toujours plus poussées, plus risquées et plus extrêmes. Le retour du CORSET est inquiétant quand on sait que l’anorexie touche en France quelque 230.000 femmes et que le taux de mortalité entraîné par la maladie est de 5 à 22%. L’obsession de la maîtrise du corps et de la perte de poids serait-elle à ce point extrême qu’elle conduirait à des méthodes aussi absurdes que dangereuses ? "Enquête" sur ce nouveau mal.


Vous avez sans doute déjà croisé un corset dans un film d’époque. Mais ici, nulle question de comédie, plutôt de drame.

Car si les femmes ont longtemps souffert de porter ce vêtement, aujourd’hui, il est la nouvelle arme qu’ont trouvée les filles pour torturer leur corps et l’amincir. Ancien sous-vêtement féminin, le corset composé de baleines était destiné à modeler le buste au gré des critères esthétiques des époques.

L’effet du corset sur le corps

Ses effets : affiner la taille et maintenir la poitrine. Apparu à la cour d’Espagne au XVIe siècle, il modèle le corps de la noblesse. Sa signification : l’incarnation de la "droiture", la fermeté d’âme et des moeurs de ceux qui s’élèvent au rang d’élite de la société qu’ils dirigent
Dès lors, l’histoire du corset a connu une multitude de rebondissementsà travers les âges et il faudra attendre 1904, pour que les suffragettes partent en croisade contre son port. En 1910 est même fondée la Ligue des mères de famille pour lutter contre la mutilation de la taille par le corset.

Encouragé par la pénurie d’acier après-guerre, ainsi que par toutes les critiques qui s’accumulent contre lui depuis des décennies, le corset signe finalement son déclin dans les années 1920. Une libération pour les femmes. Cruelle ironie quand on voit que le vêtement revient à la mode aujourd’hui… pour de mauvaises raisons.

Car en effet, s’il a été longtemps signe de distinction, aujourd’hui il est utilisé pour un nouveau type de régime. Le principe ? Compresser sa cage thoracique, couper la sensation de faim et augmenter la transpiration du corps. Pour cela, les femmes commencent à porter le corset 1 à 2 heures par jour. Puis, quand elles se sont accoutumées, elles augmentent le rythme et peuvent aller jusqu’à le porter 12 heures par jourL’effet s’apparente à celui du by-pass gastrique (opération chirurgicale visant à réduire le volume de l’estomac). Il réduit le tour de taille et d’estomac, et peut faire perdre jusqu’à plusieurs centimètres en un laps de temps très court.
 Le " régime corset " serait donc le remède miracle pour perdre du poids rapidement, sans passer par la case contraignante et douloureuse de la chirurgie. Et pourtant, les risques sont grands, pis parfois que ceux risqués lors d’une opération bariatrique telle que celle du by-pass gastrique.Le premier danger pointé unanimement par les médecins est que le port du corset peut dégrader la peau et blesser des organes vitauxcomme le foie, les reins ou encore la rate. Comme l’explique le docteur Dardelin, le corset remonte le foie et l’estomac.

Le diaphragme, n’ayant plus assez de place, finit par gêner les poumons et le coeur. L’estomac, ainsi refoulé sous le diaphragme, empêche l’abaissement du muscle et la dilatation des vésicules pulmonaires, ce qui finit par rendre la respiration difficile.

Ajouté à ce cela, l’évidement de la taille, fait remonter les intestins. Une véritable torture.

Le corset peut également contraindre la respiration, qui est vitale à notre organisme.


Comme le note à juste titre Jyotindra Shah, médecin spécialiste en bariatrie (branche de la médecine qui s’intéresse à l’obésité) à Westchester, l’oxygène aide le métabolisme et les organes à bien fonctionner. Si l’on restreint l’oxygénation du corps, cela peut causer des dommages à long terme pour la santé et sur le métabolisme. Certains pointent du doigt que le manque d’oxygène peut même avoir un effet contre-productif : en effet, il pourrait entraîner une prise de poids.

Ainsi, certains montent au créneau et s’insurgent contre le " régime corset "et ses dangers.

Dans un billet publié sur le Plus du nouvel Observateur, Jean-Philippe Zermati, nutritionniste et président du Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids déclare "Dire que le corset est l’équivalent d’un anneau gastrique non chirurgical est ridicule. Le by-pass gastrique est une chirurgie du métabolisme qui modifie les sécrétions hormonales en lien avec l’absorption des calories ingérées et la sensation de faim ".

Lorsque l’on voit les dangers auxquels s’exposent les jeunes filles qui se mettent à ce régime, on se questionne sur ce qui les a menées à utiliser ce genre de méthode. Et une des réponses trouve probablement sa source auprès des célébrités et des magazines




" Régime corset " : quand les personnalités publiques s’y mettent et l’encouragent

Les personnalités publiques sont souvent prises comme " modèles " par les jeunes adolescentes. Alors lorsqu’une actrice comme Jessica Alba se confie sur sa méthode pour perdre du poids après sa grossesse, on s’attend à des paroles sensées et non sujettes à controverse Et pourtant, la jeune femme confie dans une interview qu’elle a porté un corset durant les 3 mois suivant la naissance de ses deux enfants. Elle précise l’avoir porté " jour et nuit " et conclut que selon elle, le " jeu en valait la chandelle".

Mais ce n’est pas la seule : on parle également de Kate Middleton. Selon les dires, sa soeur lui aurait offert un corset avant de donner naissance à son fils, afin de que cette dernière perde plus rapidement ses kilos de grossesse. Les magazines s’extasient sur ce genre de " performances " et sont les premiers à égrener les méthodes utilisées par les célébrités pour retrouver une taille de guêpe.

Le délire du corset

L’engouement pour ce régime prend une telle ampleur, qu’une entreprise anglaise s’est même lancée sur le créneau (http://thecorsetdiet.com/). Sa méthode de séduction : jouer sur le côté sexy du corset et vanter ses mérites, à savoir sa facilité à réduire le tour de taille et d’estomac très rapidement et son efficacité pour perdre des centimètres à la vitesse de l’éclair Mais les risques sont grands et Michele Köbke, une jeune Allemande de 24 ans en a fait les frais. Son obsession, avoir la taille la plus fine du monde pour figurer dans le Guinness Book des records. Pour toucher au but, elle porte un corset 24 heures sur 24. Aujourd’hui, sa taille ne mesure plus que 40 centimètres.

Elle ne peut plus manger de façon normale et son dos ne tient plus droit, ses muscles s’étant atrophiés.

Alors, jusqu’où peut-on aller pour maigrir ? s'arrêtera le garrot du corset ?

 

 

Selon une enquête internationale conduite dans 13 pays sur 4 continents (nb. Programme international d’enquêtes sociales ISSP 2007, module " Loisirs et Sport "), la France est, après la Corée du Sud, le pays où la volonté de perdre du poids est la plus forte chez les femmes.

 

En effet, sur dix françaises, six déclareraient vouloir maigrir. Paradoxal lorsque l’on sait que les femmes de l’hexagone sont aussi les plus minces d’Europe. Plusieurs causes sont évoquées pour justifier cette frénésie et course obsessionnelle à la minceur : diktat des magazines, idéal d’un corps sain, pression dans le milieu professionnel.

 

Est également pointée du doigt, la mode.

 

En effet, on note que les vêtements pour femmes rondes sont très peu nombreux sur le marché, acculant les créateurs et les marques, visiblement peu enclins à adapter leurs vêtements à toutes les mensurations. Alors, lorsque l’on porte un regard sur notre société contemporaine et sur ses canons de beauté, on finit par se dire que les nouvelles méthodes pour maigrir, aussi excessives et risquées soient-elles, ont encore de beaux jours devant elles.

 




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :