Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 28 127 232
Nombre de commentaires : 37 022
Nombre d'articles : 6 229
Dernière màj le 18/10/2017
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

L'exposition New-York à la foire expo de Metz, 4 octobre 2017

 10/10/2017
La 82ème Foire Internationale de Metz s'est déroulée du 29 septembre au 9 octobre 2017. Cette année, la FIM a vibré aux rythmes de NEW YORK, la ville où l’on ne dort jamais ! 

La nouvelle exposition, "Big Apple", proposée sur plus de 1200m² emmène le visiteur à la découverte de la plus grande ville des Etats-Unis.


Comme un phare, la Liberté éclairant le monde plus connue sous le nom de "la Statue de la Liberté", œuvre de Bartholdi, accueille le visiteur.

Ce cadeau de la France aux Etats-Unis d’Amérique a été offert pour célébrer le centenaire de la Déclaration d'indépendance américaine.

Cette statue monumentale est située à sur l'île Liberty Island, au sud de Manhattan, à l'embouchure de l'Hudson et à proximité d'Ellis Island.


Le visiteur a pu découvrir New-York à travers la reconstitution de petits commerces typiques...


La ville américaine y est dévoilée sous toutes ses coutures, en particulier avec l’arrivée des premiers migrants.


Entre 1840 et 1860, plus de 4 millions d'éuropéens sont arrivés aux Etats-Unis et sont passés par Ellis Island, principale porte d'entrée sur le continent américain, située à l'embouchure de l'Hudson à quelques encablures de Liberty Island où s'élève la statue de la liberté.

A leur arrivée, les migrants étaient accueillis par les services fédéraux d'immigration et étaient soumis à divers examens médicaux puis se voyaient poser une série de 29 questions sur leur identité.

La plupart était acceptée immédiatement et restaient peu de temps sur l'île. Ils prenaient alors un ferry qui les acheminait sur le continent.


Le blason de la ville de NY comporte les symboles suivants :
- l'aigle, symbole des Etats Unis d'Amérique du Nord
- à gauche, un marin représentant les premiers colons
- à droite, un indien représentant les natifs de l'île de Manhanttan
- les deux castors sont l'emblème de la compagnie néerlandaise des Indes Occidentales
- le moulin à vent représente l'activité économique mise en place par les colons
- la devise latine signifie le sceau de la ville de NY.


La skyline est un mot associé à la ville de NY lorsque l'on évoque la fameuse skyline de Manhanttan, panorama urbain à nul autre comparable.


Avec 251 gratte-ciel, New York est la ville qui compte le plus de gratte-ciel (immeubles de plus de 150 m de hauteur).

Si les immeubles "poussent" en hauteur, ce phénomène est dû au prix des terrains et à leur rareté. New York, resserrée sur son île ne peut en effet se développer horizontalement.


Lorsque l'Europe part à la découverte de l'Amérique...


Dans les années 30, on part voir NY à bord de luxueux paquebots, tel le Normandie, fleuron de la Compagnie Générale Transatlantique...


... ou du dirigeable Hindenburg.

Le Zeppelin Hindenburg fut le plus grand appareil volant jamais construit. Il effectua son premier vol en 1936. Après 14 mois de service actif, il explosa le 6 mai 1937...

Il assurait la liaison Francfort-New-York en moins de 60 heures. Rappelons qu'à cette époque-là, aucun avion n'était capable de relier l'Europe à l'Amérique.


Prohibition, guerre des gangs, mafia, police, détectives privés....

Al Capone, Bonnie and Clyde, la célèbre machine à écrire Rémington, indissociable du personnage du détective privé...


La mitraillette Thompson est associée à l'époque de la prohibition. L'arme est aisément reconnaissable à son chargeur de 50 cartouches, dit "chargeur camembert". Elle ne tarda pas à être adoptée par la pègre mais aussi le FBI mais encore l'IRA qui par ses connexions aux Etats-Unis, en importa massivement.


New York est aussi le théâtre des aventures des héros de la bande dessinée américaine. Une exposition est consacrée aux comics, avec certains ouvrages présentés qui sont aujourd’hui de véritables collectors.


L'exposition se termine par l’après-guerre avec Broadway et le Cinéma, les Fifties et sixties, New York : capitale des arts et de la mode et des 80’s à nos jours, avec New York la ville qui fait rêver Times Square, Ground Zero...


Comme vous avez pu le découvrir à travers mon article, cette exposiion était très intéressante. Mettons à l'honneur le scénographe, Alexandre Cavalli qui l'a commentée.



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :