Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Les jardins du village

un jardin plein d'avenir

Calendrier des saisons

Tout ce que vous devez savoir sur les périodes de consommation des aliments !

Recherchez un conseil jardin :

Thème :

 

Les caractéristiques

Famille :

solanacées


Exposition :

soleil


Type de sol :

profond riche en matière organique


Type de végétation :

annuel


Plantation :

janvier à mai


Récolte :

juin à août




Histoire

Longue et violette, noire et longue, ronde et violette, ronde et panachée, vous me reconnaissez. Je suis l’aubergine.

Originaire d’Asie méridionale (Inde et Birmanie), et connue sous mon petit nom latin solanum melongena, je suis une plante potagère de la famille des solanacées comme les tomates et la pomme de terre. Je fais mon apparition en Europe vers le 15ème siècle, à commencer en Italie, pour me répandre ensuite en France.

Le sud de la France contribua à faire découvrir mes saveurs gustatives. Mais on me cultive dans toutes les régions chaudes et tempérées du globe. On me retrouve particulièrement dans la cuisine du moyen orient ou l’on m’appelle le « caviar du pauvre ». Mon fruit cuisiné comme un légume fait désormais partie intégrante des spécialités méridionales.


Culture

Très frileuse, je n’apprécie pas d’être plantée trop tôt. En culture sous châssis, on me sème de janvier à février et en culture en plein air d’avril à mai, idéalement en zone chaude et ensoleillée sur sols profonds et riches en matières organiques.

La culture en pot me convient fort bien et vous pouvez notamment utiliser les pots de vos arbustes récemment achetés.

Culture sous châssis :
Par crainte du froid, surélevez mes plants. Répartir mes graines à la volée. Dès que mes plants ont 4-5 feuilles, repiquez moi à 8-10 cm les uns des autres. Vous pouvez me repiquer dans des petits pots remplis de 50% de terreau et 50% de tourbe à l’abri du soleil.
Vers fin avril, lorsque mes jeunes plants ont atteint 12 à 15 cm, transplantez-les en ligne dans des trous espacés de 40 cm et en enfonçant de 4-5 cm. Pensez à m’arroser abondamment.

Culture en plein air :
La méthode de culture est identique. On repique juste 50 jours après le semis.


Entretien et récolte

Idéalement, il est recommandé de retirer les mauvaises herbes pouvant pousser autour des plants (paillage) pour obtenir une bonne récolte.

Enlevez régulièrement les tiges latérales jusqu’à l’apparition des premières fleurs. Laissez pousser seulement 4 tiges latérales auxquelles on coupera la tête lorsqu’elles auront 2 ou 3 fleurs. On peut également tailler l’extrémité des tiges au milieu de l’été.

La production est de l’ordre de 8 à 10 fruits par pied.

Pour obtenir ce résultat, arrosez-moi régulièrement mais sans excès. Je risquerais de pourrir précocement. Pour garder la forme, je raffole d’engrais liquide riche en potasse.

5 mois après les semis, lorsque ma peau est bien colorée, lisse et ferme, cueillez-moi en coupant ma tige au sécateur.

Récolte :
Pour me retrouver l’année prochaine, arrachez et jetez mes pieds. Afin d’éviter la prolifération de maladies en fin de saison (oïdium), je vous recommande de me jeter dans les poubelles vertes de votre commune prévues à cet effet.


Maladies et nuisibles

Le doryphore est particulièrement nuisible à mes jeunes plants. Ces coléoptères jaunes orangés rayés de noir s'attaquent aux parties hautes des aubergines. Les larves dévorent les feuilles et affaiblissent mes plantes. On peut exterminer les insectes à la main, mais l’opération reste fastidieuse. Traiter plutôt à la roténone. Les coccinelles, principaux prédateurs du doryphore peuvent contribuer à stopper sa prolifération.
Autre maladie nuisible : l'altise.

Tous droits réservés fermadour.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
Le Village fermadour fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.certiferme.com
Ce site a été développé par Yieloo avec les technologies Intra'Know