Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Le village Ferm'Adour

Une histoire d'éleveurs et de saveurs

 Le dossier du mois


Le lin


Une méthode ancienne revisitée par une technologie moderne: l'utilisation de la graine de lin dans l'alimentation animale.

  Présentation de la graine de lin

 

Plus vieille plante oléagineuse, le lin est cultivé au monde depuis 10 000 ans pour sa paille (fibre) et pour sa graine, il a été utilisé de tous temps dans l'alimentation des animaux et des hommes. Cette graine contient 40 % d'huile dont plus de 50 % sous forme d'ALA Oméga 3.

Les Oméga 3 jouent un rôle important dans tous les domaines clés de la santé humaine : résistance aux infections, prévention des maladies cardio-vasculaires, fonctions sexuelles, développement cérébral et constituant de l'épiderme.

Nous savons aujourd'hui que la réintroduction de Tradilin, (graines de lin de caractéristiques traditionnelles en terme de variétés et de traitement) en nutrition animale permet des effets positifs à long terme sur la nutrition et la santé des consommateurs (projet Bleu-Blanc-Cœur). Elle permet également de nettes améliorations techniques et économiques chez les éleveurs (naisseurs-engraisseurs).


  L'exemple de Monsieur PONGANE

 

Nous nous sommes rendus chez M. PONGANE (en photo), éleveur (naisseur-engraisseur) à ST QUENTIN SUR L'HOMME (50), pour connaître exactement les influences sur un troupeau de truies, d'une incorporation de graines de lin dans l'aliment gestante (OMEGAGEST) et l'aliment allaitante (OMEGALAC). M. PONGANE utilise ce mode d'alimentation depuis avril 2000. Ses motivations de départ étaient d'une part les débouchés commerciaux pour la vente de ses charcutiers et d'autre part une volonté personnelle.

L'élevage de M. Pongane : 85 truies naisseur-engraisseur



Bâtiment gestante :

- truies en groupes (gisoire + paille)
- distribution collective d'aliments

Maternité :

- auge individuelle

Post-sevrage :

- 1 P.S. sur caillebotis intégral
- 2 P.S. sur paille

Engraissement :

- 3 salles sur caillebotis intégral
- 3 salles sur caillebotis + gisoire

  Ses observations

 
Plusieurs points ont intéressé l'éleveur par les différences engendrées au sein de son élevage, liées à l'apport de cet aliment enrichi en graines de lin :
  • Une amélioration de l'aspect général des truies (soies, peau) : qualité membranaire, qualité des phanères (rôle des oméga 3 au niveau des membranes)
  • Des truies toujours en l'état, quel que soit leur stade physiologique
  • Une consommation d'aliment par truie qui a nettement diminué : 1226 kg / truie soit 120 kg en moins.
    "Les truies en lactation perdent autant qu'auparavant, mais elles récupèrent beaucoup plus vite en début de gestation, d'où une diminution d'aliment par truie".
  • Une anti-constipation des truies due à l'action combinée des fibres et des mucilages
  • Une augmentation du poids des porcelets à la naissance ainsi qu'au sevrage. Des porcelets beaucoup plus homogènes.
  • Une continuité dans l'engraissement, où l'éleveur retrouve homogénéité et surtout croissance
  • Une diminution de la durée d'engraissement due à l'augmentation du poids au sevrage (de 7 à 10 jours d'engraissement en moins)

    Les pistes d'explication :
    • Les réserves en matières grasses du porcelet à la naissance (vigueur des porcelets)
    • La qualité du colostrum et du lait maternel (tonus et croissance des porcelets)
    • Digestibilité de la matière grasse pour la truie et le porcelet

      Voici les principaux aspects que M. PONGANE a pu remarquer au sein de son élevage suite à l'alimentation OMEGAGEST/OMEGALAC.

        Autres études

       
      Il faut savoir également que d'autres études ont été menées tant sur les truies gestantes qu'allaitantes. Les effets zootechniques observés ont montré l'intérêt de l'utilisation de cette alimentation sur l'ensemble du cycle de la truie.

      Essaies gestantes :

      Synthèse GTTT 8 éleveurs sur 4000 truies performances sur 18 mois


      + 0.95 porcelets nés totaux / portée
      + 0.74 porcelets nés vifs / portée
      + 0.5 porcelets sevrés / portée

      Essaies allaitantes

      Synthèse sur 140 truies N.E. performances sur les 7 lots de 20 truies


      - Les truies :
         + 7 % d'épaisseur de lard au sevrage
         + 10 % de poids au sevrage
      - Les porcelets :
         + 6 % de poids de portée au sevrage


      Document préparé par Virginie FERRAGU


      © Certiferme 2003

       

      Tous droits réservés fermadour.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
      Le Village fermadour fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.certiferme.com
      Ce site a été développé par ooPartners Solutions avec les technologies Intra'Know